top of page

PALAIS DES TUILERIES

Dernière mise à jour : 15 févr.



PAIRE DE FAUTEUILS D’EPOQUE EMPIRE PROVENANT DU PALAIS DES TUILERIES ESTAMPILLE DE PIERRE GASTON BRION, vers 1810. En hêtre doré mouluré sculpté, les accotoirs munis de manchettes,

les consoles simulantun glaive, la ceinture convexe, décor de palmettes, feuilles de lauriers, et étoiles, les pieds postérieurs en sabre, couverture de velours bleu.

H. 97,5 cm – L. 64 cm - P. 65 cm

(Redoré, rechampi)

Adjugé 11 050 €


Hôtel des ventes MILLON NICE RIVERA, jeudi 15 février 2024, lot n°51

M. Arnaud Romieux - Expert : Tel : 06 08 27 09 92




Marque et numéro d'inventaire du Palais des Tuileries :

Marques :Inventaire Palais des Tuileries 1814 : marqueau feu de trois fleurs de lys couronnées dans un médaillon TH.

Inventaire Palais des Tuileries 1833 : marque au pochoir à l’encre noire TU sous couronne 5131.

Étiquette manuscrite« Fontainebleau appartement du Prince, 2e étage, 2e salon 8 fauteuils enbois peints voucher de tapisserie flamand » Numéros 2459 à l’encre noire, 995-6916 biffé, 947 à l’encre.


Provenance :

Cette paire de fauteuils provient d’un ensemble plus vaste commandépar le Garde Meuble impérial entre 1811 et 1815. L’étiquette mentionnant Fontainebleau laisse supposer un changement de destination de dernière minute vers le palais des Tuileries.

La marque au feu de Louis XVIII du palais des Tuileries indique que ces fauteuils étaient présents en 1814 et se trouvaient encore sur place lors de l’inventaire de 1833. La marque TU couronné 5131 révèle qu’ils étaient encore aux Tuileries en 1833.

Les archives précisentque ces fauteuils étaient alors, dans une suite de quatre avec aussi deux causeuses, quatre chaises, un tabouret de pied et un écran en suite, dans une chambre dont l’affectataire n’est pas mentionné. L’ensemble était couvert de damas cramoisi (archives nationale de France*).

La sortie de ces fauteuils des Tuileries n’est pas indiquée dans les registres. * A.N., AJ/19/171, n° 3131



Pierre-Gaston Brion (né en 1767), exerça son art de 1797 jusqu’en 1838.

Il fût perçu comme le plus talentueux menuisier- sculpteur de l’Empire puis de la Restauration, ayant précédemment collaboré avec Georges Jacob, Jean- Baptiste Séné et Bernard Molitor.

Il a notamment livré, pour le garde meuble impérial à partir de 1811, de nombreux ensembles mobiliers pour le Grand Trianon de Versailles, les palais de Fontainebleau, des Tuileries, de Monte Cavallo.

Pendant la Restauration il exécuta le lit de parade en bois doré de Charles X, conservé aujourd’hui au musée du Louvre.

Son mobilier est présent dans les collections du château de Fontainebleau, du château de Versailles et des Trianon, du Mobilier national.


Ventes publiques et collection nationales :

Une autre paire de fauteuils d’époque Empire, de modèle différent, estampillés de P. Brion, comportant des numéros d’inventaires du palais des Tuileries est aussi

passée en vente aux enchères publiques à New York le 27 octobre 1990, lot 107 comportant des numéros d’inventaireTU 932 – 43696 – IG 17444


Informations complémentaires :

M. Arnaud Romieux - Expert : Tel : 06 08 27 09 92












63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Komentáře


  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest
  • Tumblr Social Icon
  • Instagram
bottom of page